logo

L’économie sociale et solidaire (ESS) à l’honneur lors de la conférence EDILE «Promouvoir l’investissement inclusif en Méditerranée», co-organisée par iesMed, ANIMA et l’Union pour la Méditerranée à Barcelone

La conférence «Promouvoir l’investissement inclusif en Méditerranée»

s’est tenue au siège du Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée (UpM)

à Barcelone les 14 et 15 mars 2016.

Co-organisé par iesMed, ANIMA et l’UpM, le séminaire s’est déroulé autour de deux temps forts : le lancement du partenariat entre ANIMA et l’UpM et le séminaire régional EDILE. L’événement a mobilisé 45 acteurs du développement économique et de l’ESS le premier jour, et 36 le second. La représentativité géographique des participants a enrichi les différents panels de discussion durant ces deux journées de séminaire : des professionnels issus d’organisations du Maroc, de Tunisie, d’Egypte, du Liban, de Belgique, d’Espagne et de France étaient présents pour partager leur expérience.

Le label EDILE : pour des investissements générateurs de retombées positives sur le plan local

Rodérick EGAL (iesMed)

Roderick Egal, président d’iesMed, a animé un panel de discussion composé de représentants de Bulb in Town, CoopMed, Coop57, SwitchMed, et de la Fundacio Catalunya-La Pedrera. La discussion a porté sur les nouveaux modèles de financement et d’investissement en faveur d’une croissance plus inclusive.

Le projet EDILE a pour ambition de favoriser le développement inclusif des économies locales grâce à une meilleure évaluation des projets d’investissement. Il est mis en œuvre par ANIMA Investment Network, une plateforme multi-pays de coopération pour le développement économique en Méditerranée, et 7 partenaires euro-méditerranéens, dont iesMed. Le consortium travaille sur la création d’un label EDILE visant la reconnaissance des investissements ayant un impact positif au plan local. Essentiellement destinée aux organisations chargées de la régulation et de la mise en œuvre des projets d’investissement, cette initiative a vocation à générer davantage de retombées au niveau territorial, notamment en matière d’emploi, de sous-traitance et de respect de l’environnement. Cette conférence, organisée à Barcelona, a aussi été l’occasion d’officialiser la labellisation par l’UpM, en novembre dernier, du projet EDILE.

Après avoir débuté par un panel international sur la contribution des investissements étrangers au développement local, le séminaire s’est penché sur les modèles financiers favorisant une croissance plus inclusive. La variété géographique et institutionnelle des participants a permis de bénéficier des expériences et expertises de chacun.

L’ESS à l’honneur

Atelier Miquel Miró (GICOOP)

Un atelier participatif animé par Miquel Miró (GICOOP) a permis aux participants et aux intervenants d’analyser et de discuter des enjeux propres aux entreprises de l’ESS

Une large partie du séminaire fut consacrée à des exemples concrets d’entreprises de l’ESS qui, de par leur nature même, intègrent au cœur de leur modèle l’humain et le développement durable de leur territoire.

Plusieurs acteurs du secteur ont ainsi partagé leur expérience :

-Angel Campabadal et Joan Carol de Som Energia (coopérative de consommation d’énergie verte – Espagne)

-Andreu Martinez de l’Escola Ginebró (coopérative d’enseignement – Espagne)

-Emmanuelle Maudet de France Active (réseau d’accompagnement et de financement à destination des entrepreneurs – France)

-Miquel Miró de GICOOP (groupe d’investisseurs coopératif – Espagne)

Les secteurs dans lesquels ces acteurs interviennent sont tous de première importance pour le bassin méditerranéen : énergies renouvelables, éducation et financement.

Javier Albarracín (ieMed)

Le panel animé par Javier Albarracín (IEMed) sur le thème de la contribution des investissements étrangers au développement local, a bénéficié des expériences marocaine, tunisienne et libanaise.

L’intervention de ces acteurs de l’ESS a ainsi ouvert la discussion sur les thématiques et enjeux suivants :

  • Impact social des actions mises en œuvre
  • Gestion des investissements par les entreprises de l’ESS
  • Ecosystèmes financiers locaux
  • Solutions de financement adaptées aux problématiques de l’ESS et optimisation des offres de financement actuelles
  • Utilité d’un label pour les entreprises de l’ESS
  • Le rôle des populations locales dans l’émergence de l’ESS

Les interventions et interactions qui ont suivi ont permis de mettre en lumière les enjeux actuels liés au développement économique et social des territoires, illustrés par la diversité de l’ESS au sein du bassin méditerranéen. Les échanges entre les participants ont ainsi fait émerger des opportunités concrètes de synergies entre les territoires méditerranéens, bien loin des schémas classiques de la coopération nord-sud.

Marion Guillaumont